Avocat divorce Cergy Pontoise

avocat divorce Pontoise

La procédure de divorce est obligatoirement engagée par ministère d'avocat

Le cabinet de Maître BINOCHE à Pontoise vous écoute et vous conseille lorsque vous envisagez d'engager une procédure de divorce.

Il intervient également en cours de procédure, pour vous assister dès réception d'une requête en divorce ou d'une assignation à l'initiative de votre conjoint(e).

LE CABINET DE MAITRE BINOCHE ENGAGE LA PROCEDURE DE DIVORCE ADAPTEE A VOTRE SITUATION MARITALE

Ayant participé activement à des médiations familiales, votre avocat en droit de la famille à Pontoise dispose des qualités d'écoute et d'analyse des problématiques nécessaires à la résolution du conflit qui vous oppose à votre conjoint, ou lorsque celle ci n'est pas possible, à l'emploi de la procédure adaptée à votre situation maritale.

La procédure à envisager dépend des rapports entretenus avec cotre conjoint. Lorsque ceux-ci ne sont pas conflictuels, le cabinet de Maître BINOCHE vous proposera d'engager une procédure de divorce par consentement mutuel, non sans s'être assuré au préalable que vous êtes susceptibles de vous accorder aussi bien sur le principe du divorce que sur ses effets.

Cette procédure présente l'avantage de la rapidité, dans la mesure où le divorce pourra en principe être prononcé par le juge aux affaires familiales à l'issue de l'audience à l'occasion de laquelle il se sera assuré de la sauvegarde de l'équilibre entre les intérêts des époux.

LE CABINET DE MAITRE BINOCHE ENGAGE LA PROCEDURE DE DIVORCE AUTRE QUE PAR CONSENTEMENT MUTUEL OU SE CONSTITUE DANS LE CADRE DE LA PROCEDURE ENGAGEE PAR VOTRE CONJOINT(E)

Lorsque les époux n'arrivent pas à s'accorder en amont sur tous les effets du divorce et à fortiori sur le principe même de la séparation, le cabinet de Maître BINOCHE vous proposera une requête en divorce autre que par consentement mutuel.

Cette requête préalable permet d'envisager tous les autres types de divorces : divorce pour faute, divorce pour altération définitive des liens du mariage, mais ne ferme pas la porte à un divorce sur acceptation du principe de la rupture des liens du mariage ou à un divorce par consentement mutuel grâce au système de la passerelle.

La procédure de divorce autre que par consentement mutuel présente au moins deux phases.

Dans le cadre de la première, le juge aux affaires familiales saisi de la requête initiale, statue sur les mesures provisoires sollicitées après s'être assuré de la volonté d'au moins un des époux de mettre un terme définitif aux liens du mariage.

Lorsque l'intérêt du ou des enfants est en jeu, le juge peut être amené à ordonner une enquête sociale ou une expertise psychologique avant que de prendre sa décision.

Si vous n'étiez pas à l'origine de la requête initiale, et bien que dans ce cas vous avez la possibilité de vous défendre seul, il est recommandé de faire appel à l'assistance d'un avocat, car le recours à ces mesures est généralement caractéristique de rapports conflictuels et/ou d'intérêts en présence délicats à concilier.

Le cabinet de Maître BINOCHE peut être saisi pour dégager et défendre vos demandes provisoires à l'occasion de la deuxième audience qui sera fixée pour statuer sur les mesures provisoires après le dépôt du rapport du ou des professionnels désignés.

La première phase du divorce s'achève avec l'ordonnance de non conciliation par laquelle le juge statue sur les mesures provisoires.

C'est alors que s'ouvre la deuxième phase de la procédure, par la délivrance par huissier territorialement compétent de l'Assignation rédigée par le cabinet de Maître BINOCHE ou celui de l'avocat de votre conjoint(e).

Dans ce dernier cas, et étant précisé que l'intervention de l'avocat est obligatoire à ce stade, le cabinet de Maître BINOCHE est à votre disposition pour se constituer en défense, examiner la recevabilité de la procédure engagée et répondre aux arguments de votre conjoint pour faire valoir et garantir vos intérêts.

Quelle que soit la procédure de divorce envisagée, il s'agira de dégager les demandes concernant les époux et celles concernant le ou les enfants, lorsqu'ils sont issus de l'union, les enjeux de ces dernières étant les mêmes que dans le cadre de la séparation des concubins ( voir séparation et autorité parentale).

contactez votre Avocat

Consultez également :

c